Tribune Juillet/Août 2019

tribune

Tribune des mois de juillet et août 2019

Cliquez ici pour obtenir la tribune au format PDF

Les élus municipaux de l’Opposition de gauche : Jérôme DUBOST – Martine LESAUVAGE – Nada AFIOUNI – Fabienne MALANDAIN – Damien GUILLARD – Gilles BELLIERE

Contact :agirensemblepourmontivilliers@gmail.comou 06.01.31.40.84 ou facebook.com/agirensemblepourmontivilliers

Madame, Monsieur,

Cher-e-s habitant-e-s de Montivilliers,

Les manœuvres à droite pour séduire !

Au moment où ces lignes seront publiées, les grandes vacances auront débuté. Nous espérons que l’été permettra au plus grand nombre de se reposer. Quand viendra la rentrée, le calendrier s’accélérera car les élections municipales auront lieu en mars 2020. La droite locale aura à cœur de présenter un bilan « respectable ». Des chantiers fleurissent ici ou là un an avant les élections ! Et bizarrement, certains élus se remettent à dire bonjour … Cela dit, les Montivillons ne sont pas dupes. Ils reconnaissent dans notre groupe d’élus une opposition utile qui refuse la démagogie et qui a toujours maintenu le cap au niveau des valeurs et des projets. Avec nos diverses sensibilités, nous savons que seul le travail collectif peut payer. Vous êtes nombreuses et nombreux à nous faire part de votre désir d’alternance à Montivilliers. Avec le développement du tout-béton partout, avec les diverses démissions d’adjoints, avec les violences commises par le mari d’une adjointe en plein conseil municipal et condamnées par la Justice, avec l’absence de concertation des habitant.e.s, la droite a considérablement abîmé l’image de Montivilliers. Nous prendrons nos responsabilités en défendant le principe d’une liste unique de gauche et écologiste lors des prochaines élections municipales de 2020.

Oui à l’information pour tous ! A propos de ce nouveau magazine, nous avons relayé au conseil municipal vos remarques nombreuses sur la disparition de la rubrique « état civil » (naissances, mariages, décès). Pour beaucoup d’entre vous, ces informations sont essentielles. Nous avons aussi questionné cette habitude prise dernièrement de faire voter les Montivillons, via Facebook, sur des projets : c’est le cas par exemple de l‘œuvre d’art qui sera retenue devant les Hallettes. Et qu’en est-il de celles et ceux qui n’ont pas Facebook ? Toujours sur la communication, nous avons interrogé le Maire sur les moyens de mieux renseigner les habitant.e.s. Nous avons également dénoncé la rétention d’informations vis-à-vis de l’opposition. Par exemple, pourquoi n’avons-nous pas été associés à la réouverture du buraliste au centre commercial de la Belle Étoile ? Pourtant, nous nous en réjouissons tout autant que nos collègues de droite. Passons sur les photos qui sont recadrées pour éviter de nous apercevoir. Être aussi sectaire, est-ce respectueux ?

Le Monopoly municipal continue ! Le contribuable Montivillon paiera la facture !

Nous avons toujours voté pour la construction d’un nouveau complexe sportif et la réfection des Hallettes car nous avions défendu ces projets lors des municipales de 2014. Nous avions aussi mis en avant la restauration de l’ancien lycée, cours Saint Philibert. Comment laisser plus longtemps se dégrader ces centaines de m2 en plein cœur de ville ? Le Maire, sans doute empêtré dans ses problèmes avec ses adjoints, a laissé à l’abandon ce projet. Nous le disons ici : ce sera l’une des priorités du prochain mandat. Si nous sommes élus, nous y consacrerons nos efforts en associant les Montivillons.

Lors du Conseil Municipal de mai, le Maire a de nouveau voulu imposer des opérations immobilières qui vont contre l’intérêt de la Ville et des Montivillons. Nous avons dénoncé l’absence de lisibilité et de vision prospective, le flou et le manque de visibilité concernant l’acquisition à hauteur de 400 000 euros de l’ancienne étude notariale de la rue Lemonnier. C’est un fait, la Ville ne peut pas racheter toutes les demeures sinon on aurait pu échapper au tout béton sur l’Avenue Foch et on éviterait le pire rue Léon Laborde par exemple. Alors pourquoi acheter ces locaux en particulier ?

Au-delà de l’absence de concertation, caractéristique de la manière de faire du Maire, nous sommes véritablement inquiets de cette dépense qui en appelle forcément d’autres. Cela coûtera cher, très cher ! On évoque déjà des centaines de milliers d’euros de travaux rien que pour une mise aux normes. Notre groupe a demandé un chiffrage ou tout du moins une première estimation du coût de ces travaux : aucune réponse apportée !

Imagine-t-on un particulier acheter une maison qui nécessite des travaux ne pas se renseigner sur l’enveloppe budgétaire qu’il devra y consacrer ? Visiblement, avec l’argent public, le Maire s’autorise à dépenser sans se soucier de l’après et des conséquences sur le budget de la ville.

La gestion hasardeuse des biens immobiliers de la ville, confuse au possible, semble malheureusement être la caractéristique du mandat finissant de Daniel Fidelin. Alors que des élections auront lieu dans neuf mois, nous avons souligné que les choix douteux du Maire auront forcément des conséquences graves pour la prochaine équipe municipale. La partie de Monopoly municipal continue sans que l’on connaisse bien les règles ! Indéniablement, les perdants seront les Montivillons : ils devront mettre la main à la poche.

Face à cette navigation à vue, sans aucune estimation des travaux du bâtiment acheté, nous avons voté contre cette dépense. Avec l’argent public, il faut faire des choix. Nous assumons préférer consacrer ces sommes à la rénovation de l’ancien lycée pour des associations et des services pour la population. Notre indignation est le reflet du mécontentement de beaucoup de Montivillons. Le patrimoine de notre Ville mérite mieux et il faut aussi surveiller nos finances afin de gérer au mieux notre patrimoine !

Un bel élan avec une fête populaire !

Terminons notre tribune par un événement plaisant grâce à l’AMISC, l’AFGA et d’autres associations : les 10 ans de la Maison de l’Enfance et de la Famille ! Sur la place François Mitterrand, le rendez-vous était donné pour un madison géant. S’en est suivie une déambulation dans les rues de Montivilliers accompagnée par de joyeux musiciens puis des animations à la MEF. Ce fut un après-midi festif qui a séduit les petits et les grands. De la bonne humeur, des sourires, un moment de partage entre toutes les générations. C’est le Montivilliers que nous aimons !

Les élus de l’Opposition :

Jérôme DUBOST – Martine LESAUVAGE – Gilles BELLIERE

Nada AFIOUNI – Fabienne MALANDAIN – Damien GUILLARD

bandeau-fin-tribune



Powered by TROTTYZONE.