Notre tribune parue dans le journal de l’été 2014

ecrireMadame, Monsieur,

Chers habitants de Montivilliers,

Tout comme vous, c’est dans la presse locale que nous avons appris l’enterrement du projet des salles de cinémas / spectacle par le maire UMP de Montivilliers. Sachez qu’il n’y a eu aucune discussion en commission ou en conseil municipal, ce qui correspond à une vision minimaliste de la démocratie locale par la droite. Pour un projet de cette ampleur et qui intéresse tous les habitants, la moindre des choses eut été de favoriser les échanges et notamment avec les élus de l’opposition. N’oublions pas que la liste de Daniel Fidelin n’a devancé la liste de Jérôme Dubost que de 230 voix.

Si le nouveau maire UMP découvre Montivilliers, il ne découvre pas le fonctionnement de la CODAH puisqu’il y siégeait depuis des années en tant que maire de Mannevillette. En ce temps-là, il a toujours approuvé ce projet en votant favorablement à la CODAH. Depuis qu’il s’est installé à Montivilliers, revirement de situation, il n’en veut plus.

Qui en fait les frais ? Le contribuable car ce projet a déjà coûté 750 000 euros en études diverses et frais d’architecte. Abandonner ce projet, c’est tout simplement jeter par les fenêtres les sommes déjà dépensées ! En période de crise, est-ce montrer l’exemple et le sérieux budgétaire ? Regrettable. Mais souvenons-nous que la première mesure prise par la droite juste après son élection à Montivilliers a été de décider d’augmenter les indemnités des élus !

Le projet que veut enterrer l’UMP vise à construire 4 salles de cinéma dont une des salles pourrait également accueillir des spectacles « vivants » avec une capacité d’accueil de 570 places assises. Pour un coût total de 9,7 millions d’euros, la CODAH finance la partie cinéma. La Ville de Montivilliers prend à sa charge la salle de spectacles qui coûte 2,3 millions auquel il convient de soustraire les 800 000 euros de subvention du Conseil Régional.

Au final, l’investissement par notre commune est de 1,5 millions pour un équipement appelé à durer sur plusieurs générations. Pour information, ce type de projet coûte environ 10 millions d’euros. Il s’agit donc, sur un plan financier, d’une opportunité unique pour Montivilliers, la 2ème ville de l’agglomération havraise de disposer d’une salle de spectacle digne de ce nom.

En matière de fonctionnement, l’opération est également très favorable pour la Ville. En effet, l’exploitant des salles de cinéma aura pour mission de faire vivre l’ensemble du bâtiment tout au long de l’année et de le rendre économiquement viable. Ce dossier a été instruit de manière sérieuse sur la base d’une fréquentation annuelle de 90 000 spectateurs. Combien sommes-nous aujourd’hui à ne plus nous rendre au cinéma depuis la fermeture des Gaumont de Montivilliers en 2009 ?

Depuis des années, les Montivillons sont dans l’attente de retrouver un cinéma dans leur commune !

Avec une salle de spectacles, la ville de Montivilliers pourrait offrir une programmation culturelle diversifiée, originale et sans concurrence avec les villes voisines.

Montivilliers pourrait affirmer son identité mais telle n’est pas l’ambition de la droite !

Sans salle de spectacle, il sera difficile de « réveiller Montivilliers » comme le claironnait la candidat de la droite durant la campagne électorale et nous redoutons que notre ville ne devienne une commune dortoir.

Et que venons-nous d’apprendre récemment ? La ville du Havre lance son projet de centre de congrès comportant aussi une salle de spectacles de 400 places ! Est-ce le pur hasard ? Notre commune abandonne un projet ficelé de longue date quand Le Havre sort le sien. Le maire UMP de Montivilliers aurait-il cédé devant le maire UMP du Havre ?

Abandonner ce beau projet, c’est tout simplement jeter l’argent par les fenêtres (750 000 euros déjà dépensés). Enterrer ce projet ambitieux, c’est perdre la subvention de la Région Haute Normandie (800 000 euros).

Abandonner ce projet oblige à reprendre la procédure administrative depuis le début.

Combien ces études vont-elles encore nous coûter ? Avons-nous l’assurance que ces cinémas verront le jour à Montivilliers ?

Ne pas saisir l’occasion qui nous est offerte aujourd’hui constitue une faute majeure car « le train ne passera pas deux fois ». Cette opportunité, à moindre coût pour les finances de la ville, nous permettrait de renforcer l’identité culturelle de Montivilliers avec des équipements de qualité et complémentaires, et ce pour les générations futures.

Il est encore temps pour le maire UMP de ne pas priver notre ville de ces cinémas/salle de spectacle ! Nous vous invitons à le questionner sur ce dossier.

Nous profitons de cette tribune pour vous informer des méthodes utilisées par la droite à Montivilliers. Le règlement intérieur du conseil municipal a été modifié avec la suppression de la diffusion du compte rendu du bureau municipal à l’ensemble des élus. Il s’agit d’une première à Montivilliers qui a eu cette tradition démocratique de tenir informés les élus des décisions prises dans la gestion des affaires courantes.

Nous constatons que malgré les promesses de collaboration du maire UMP avec l’ensemble des élus du conseil municipal, nous ne sommes pas tenus au courant des décisions importantes prises dans la gestion de la ville.

Il est fort désagréable pour des élus qui représentent presque la moitié des électeurs de la commune d’apprendre par voie de presse ou par la rumeur publique certaines décisions de la majorité. Nous n’avons pas vocation à les contester toutes, telle n’est pas notre démarche. Que faut-il comprendre de cette volonté de dissimuler ou tout du moins de restreindre ainsi la diffusion des décisions du bureau Municipal ?

Certains adjoints de droite siégeaient précédemment dans l’opposition. Ils étaient à l’époque destinataires des décisions prises et pouvaient ainsi répondre en toute transparence aux questionnements des Montivillons. Cette méthode traduit là encore une différence entre la droite et la gauche !

Pour nous contacter, vous pouvez nous adresser un courrier en mairie : chaque conseiller dispose d’un casier à son nom. Vous pouvez aussi nous écrire un mail : agirensemblepourmontivilliers@gmail.com

Nous restons à votre entière disposition et vous disons à très bientôt.

Bien cordialement,

Les élus de l’Opposition de gauche

Jérôme DUBOST (Parti Socialiste) – Martine LESAUVAGE (Société civile) – Pascal DUMESNIL (Parti Socialiste) – Nada AFIOUNI (Parti Socialiste) – Fabienne MALANDAIN (Europe Ecologie Les Verts) – Nordine HASSINI (Parti Socialiste)



Powered by TROTTYZONE.