La 1ère tribune de notre groupe municipal

Madame, Monsieur,

Chers habitants de Montivilliers,

Comme tant d’autres villes dans notre pays, Montivilliers a basculé à droite le 30 mars 2014.

La grande gagnante fut l’abstention puisque 4 habitants sur 10 n’ont pas souhaité s’exprimer lors de ce scrutin local pourtant si décisif pour notre quotidien.

Avec un écart de seulement 233 voix entre la gauche et la droite, c’est la liste de droite de Monsieur Fidelin qui est donc sortie majoritaire des urnes.

Nous remercions les 3 095 femmes et hommes qui nous ont fait confiance en nous apportant leur suffrage à l’issue d’une campagne que nous avons menée d’une manière digne, respectueuse et constructive. Au contexte local de division de la gauche, il faut ajouter un mécontentement profond de la part des électeurs au niveau national. Si cette vague bleue a balayé tant de municipalités de gauche, chacun aura noté qu’il n’y a eu à Montivilliers ni plébiscite, ni engouement autour de la candidature de l’ancien maire de Mannevillette. Nous prenons acte du résultat : 46 % à 43 %.

L’extrême droite a été présente pour la 1ère fois dans notre commune avec près de 15 % des voix au 1er tour et 10 % au second. Tout le monde aura compris que les 279 voix des électeurs du FN se sont reportées sur le candidat UMP.

Encore un mot à propos du FN pour dire qu’une plainte a été déposée contre le parti d’extrême droite par une habitante pour escroquerie. Il appartiendra à la Justice de trancher. Ce qui interpelle, c’est que de nombreuses affaires de ce type sont apparues avec des habitants qui semblent avoir découvert leur nom sur une liste. De telles méthodes sont une illustration de fait que ce parti n’est pas comme les autres. D’ailleurs, avez-vous constaté du côté de l’extrême-droite l’existence d’un programme ? Avez-vous eu l’occasion de reconnaître les visages des colistiers ? Savez-vous que la tête de liste à Montivilliers se présente aux élections européennes dans l’Ouest donc loin de Montivilliers ?

Avec la liste « Agir ensemble pour Montivilliers », nous avons fait une campagne active au plus proche des préoccupations des habitants sur les sujets que nous avons considéré comme prioritaires : l’éducation, les solidarités, le développement durable, la culture, l’amélioration du cadre de vie, la vie associative et sportive, la défense des commerces et la concertation avec les habitants. C’est avec passion et enthousiasme que nous sommes allés à votre rencontre.

Nous avons noué un rapport de confiance avec les Montivillons et cela nous engage comme élus de l’opposition dans le mandat 2014/2020. Vous êtes très nombreux à nous avoir adressé des messages de soutien et d’encouragement après le résultat des élections. Sachez que nous y sommes sensibles.

Face à la droite, nous serons particulièrement vigilants.

Jérôme DUBOST sera également le représentant de la gauche montivillonne au sein de la CODAH et s’impliquera dans les intérêts de Montivilliers en lien avec l’ensemble des autres élus communautaires.

Lors de la première séance du 5 avril qui fut l’occasion d’adresser nos félicitations républicaines au nouveau maire, nous avons rendu hommage à Christian LAPEL qui fut élu de Montivilliers. Chef d’établissement scolaire, homme de caractère, cultivé, militant, il fut également le président de l’association de jumelage Montivilliers – Nasseré. Il continuait d’ailleurs, avec son épouse, d’aller régulièrement au Burkina Faso où il avait des attaches. Homme attaché aux valeurs de la République, aux valeurs de gauche, Christian se caractérisait par son humanisme, son plein engagement et sa rigueur dans tout ce qu’il entreprenait. Nous avons adressé à Denise et à ses enfants nos plus profondes condoléances.

Pendant le conseil municipal du 14 avril, notre groupe n’a pas eu d’autre choix que d’intervenir alors que nous avions prévu de laisser le temps à la nouvelle équipe de droite de découvrir les dossiers et de s’installer. Nous ne pouvions passer sous silence la première décision budgétaire prise par le maire UMP. Alors que chacun doit se serrer la ceinture, le maire a fait le choix d’une augmentation des indemnités des adjoints de 13 % ; celle des conseillers délégués (qui passent de 3 à 4) est augmentée de 21 % !

Comble de l’ironie, l’un des nouveaux postes de conseiller délégué créé est celui qui a en charge les économies budgétaires … voilà qui commence bien mal !

C’est un très mauvais signe qui a été donné aux Montivillons pour débuter ce mandat. Comme beaucoup, nous demandons : est-ce vraiment cela « le Renouveau » ?

Les efforts s’imposent à tous. Nous l’entendons partout, il y a une nécessité d’être rigoureux dans toutes les dépenses publiques. Il est parfaitement incompréhensible d’augmenter ainsi des indemnités ! Si nous avions été élus, notre choix aurait été de rester, au centime près, dans le cadre de l’enveloppe budgétaire initiale. Cette idée ne nous serait même pas venue à l’esprit tant nous aurions eu à cœur de travailler rapidement et sérieusement sur les dossiers importants pour Montivilliers.

Nous aurions eu d’autres priorités que celle-ci ; c’est aussi cela la différence entre la droite et la gauche !

Surpris de découvrir cette initiative, nous avons posé 3 questions :

-         Tous les élus ont-ils été informés de cette augmentation des indemnités ?

-         Sur quelle ligne budgétaire et donc sur quel service cette somme supplémentaire va-t-elle être prise ?

-         Après l’augmentation des indemnités des élus, le maire envisage-t-il de revaloriser le salaire du personnel communal et prioritairement pour celles et ceux des employés municipaux qui ont les plus bas salaires ?

 

La seule réponse du maire a été de nous dire que 13 % est une « augmentation modeste ». Chacun appréciera et pourra le lui rappeler.

Pour les prochaines séances, nous espérons du maire et de la majorité de droite qu’ils reviennent à davantage de sobriété et plus sérieusement à des sujets qui concernent l’avenir de Montivilliers et le quotidien de nos concitoyens. 

Nous sommes des élus disposés à travailler de concert dans tous les domaines et à apporter notre contribution au débat démocratique. 

Notre Opposition se veut déterminée, sérieuse et constructive. Nous sommes des élus responsables qui connaissons et aimons notre ville, nous l’avons démontré durant la campagne. La droite est aux commandes, c’est le choix d’une courte majorité de Montivillons et nous en prenons acte.

En conseillers d’opposition, nous réagirons quand nous l’estimerons nécessaire mais notre volonté est d’agir dans un esprit responsable et républicain.

Pour nous contacter, vous pouvez nous adresser un courrier en mairie : chaque conseiller dispose d’un casier à son nom. Vous pouvez aussi nous écrire un mail : agirensemblepourmontivilliers@gmail.com

Nous restons à votre entière disposition et vous disons à très bientôt.

Bien cordialement,

Les élus de l’Opposition de gauche

Jérôme DUBOST (Parti Socialiste) – Martine LESAUVAGE (Société civile) – Pascal DUMESNIL (Parti Socialiste) – Nada AFIOUNI (Parti Socialiste) – Fabienne MALANDAIN (Europe Ecologie Les Verts) – Nordine HASSINI (Parti Socialiste)



Powered by TROTTYZONE.