Journal municipal de mars/avril 2015 : notre tribune

AEPM1

Chers habitants de Montivilliers,

17 noms

Cabu, Wolinski, Charb, Tignous, Honoré, Bernard Maris, Mustapha Ourrad, Elsa Cayat, Frédéric Boisseau, Michel Renaud, Franck Brinsolaro, Ahmed Merabet, Clarissa Jean-Philippe, Yoav Hattab, Philippe Braham, Yohan Cohen, François-Michel Saada. Nous citons le nom des 17 victimes des attentats terroristes qui ont endeuillé notre pays en ce début d’année 2015.

Plus de 4 millions de personnes, dont 50 représentants étrangers, sont descendus dans les rues de Paris et de toutes les villes de France. Parce que nous sommes Charlie, nous étions de ceux-là pour rappeler notre attachement à la liberté de la presse, à la laïcité et à la République, pour marquer notre soutien aux familles des 17 victimes des attentats contre Charlie Hebdo, à Montrouge et dans l’épicerie casher. Cet immense rassemblement a prouvé que la France ne cède pas à la peur. Au-delà de l’émotion, ces assassinats nous amènent à nous questionner : comment a-t-on pu en arriver là ? Loin des discours simplistes de l’extrême-droite, nous devons comprendre pourquoi certains se tournent vers l’hyper-violence pour des motifs religieux. Partout, le lien social s’effrite. Le modèle économique et social libéral basé sur l’individualisme et la consommation au détriment des solidarités amène des individus à être en rupture avec les valeurs de la République. A nous, démocrates, de réinventer le vivre ensemble.

Que dire de plus qui n’ait été déjà exprimé avec force ? Peut-être pouvons-nous reprendre les propos d’Elsa Wolinski, la fille de Georges WOLINSKI, qui a appelé « à ne pas faire d’amalgame entre la religion musulmane et les terroristes. Je voudrais vraiment qu’on ne vote pas Le Pen après, parce que sinon, ils seraient morts pour rien, c’est quand même ça ‘Charlie Hebdo’, ils combattaient les religieux, ils combattaient l’extrême droite. Ne tombons pas dans une haine raciste. »

Les vœux ratés du maire

Pour ses premiers vœux, le maire UMP de Montivilliers a inauguré la salle des fêtes Michel Valléry. Regrettons qu’il n’ait pas eu la courtoisie de faire référence à ceux qui ont véritablement travaillé sur ce dossier. Tel le coucou qui s’installe dans le nid d’un autre oiseau, le maire a préféré récolter seul les lauriers.

M. Fidelin a cru nécessaire de faire appel à une copine, Mme Morin-Dessailly, sénatrice de Seine-Maritime, qui nous a servi un discours extrêmement politicien, bien loin de ce qui intéresse les Montivillons. Faut-il en rire ou en pleurer car cette élue rouennaise a vanté la « nouvelle politique culturelle ambitieuse » de Montivilliers, ça ne s’invente pas ! Sait-elle que la salle de spectacles qui était prévue avec les cinémas ne verra jamais le jour, qu’un concert a failli être déprogrammé par l’adjointe à la culture, que le budget de la culture baissera en 2015 ? A noter aussi que le sous-préfet a repris le Maire pour ses propos erronés, voilà qui fait tâche devant une salle comble.

Peut-être ces vœux furent-ils une belle soirée pour les militants UMP du Havre qui composaient les premiers rangs mais elle ne l’aura pas été pour les Montivillons qui sont restés dehors …

Une heure de conférence à 3 000 € !

Nous sommes tous pour le développement économique écoresponsable de notre territoire, pour le renforcement de son activité commerciale et son attractivité. Créer un « club entreprises », pourquoi pas, nous l’avons déjà dit. Mais quelle surprise de budgéter 30 000 €uros pour son financement quand nous entendons dans tous les discours les mots « baisse des dotations » et « économies » (rappelons ici que c’est l’argument avancé par le maire et ses adjoints pour justifier la baisse de 53% du budget de l’épicerie sociale qui est destinée aux plus modestes ou aux Montivillons qui rencontrent une difficulté suite à un accident de la vie : perte d’emploi, décès d’un conjoint, séparation …).

Pour lancer ce club Entreprises, la droite n’a pas lésiné sur les moyens. Coût de la soirée pour 1 heure de conférence d’un économiste aux thèses controversées : 3 000 euros ! Passons sur le florilège des plus navrantes caricatures : trop de fonctionnaires, attaque en règle contre la baisse du temps de travail, stopper l’indemnisation des chômeurs, volonté de retarder l’âge de départ à la retraite, plaidoyer en faveur de la baisse du SMIC… Rien sur les profits des actionnaires ! Pas un mot sur les notions de transition énergétique et de développement durable ! Nous ne partageons pas cette vision de l’économie qui stigmatise les services publics, remet en cause le système de retraite ou prône la dérèglementation du travail.

D’autres recettes existent pour aller vers une économie sociale, solidaire et participative, basée sur la formation professionnelle, l’innovation, une transition économique, écologique et énergétique et la mise en réseau de tous les acteurs économiques.

Nous livrons ici le témoignage d’un commerçant du centre-ville : « Nous serions bien venus à des vœux aux entreprises mais on a vu qu’il fallait s’inscrire à la conférence, on a flairé la grosse récupération donc on n’est pas venus ». Et pour couronner le tout, l’adjointe à la communication de la ville s’est métamorphosée en chargée de comm’ de l’économiste controversé en distribuant (gratuitement donc !) son dernier livre … Et devinez qui a payé ces cartons de livres ?

Nous ne sommes pas à Mannevillette et demandons au maire de veiller à ne pas mélanger les genres ; une cérémonie de vœux doit être républicaine ; si l’UMP veut organiser un meeting, qu’elle le finance mais ce n’est pas aux contribuables montivillons de payer la facture.

Aux urnes, citoyens !

Les 22 et 29 mars, nous votons pour les élections départementales. Un an après le choc du basculement de notre ville à droite, les Montivillons doivent voter pour des élus proches d’eux. Période électorale oblige, nous n’irons pas plus loin dans cette tribune pour nous en tenir aux règles qu’impose la législation. Notre nouveau canton est composé de Montivilliers, Harfleur, Caucriauville et Rouelles. La Loi modifiée permet dorénavant la totale parité puisque vous voterez pour un titulaire et une titulaire qui auront chacun un(e) remplaçant(e). Le Département gère les collèges (Raymond Queneau, Belle-Etoile), le SDIS (les pompiers), finance les prestations sociales, subventionne les associations culturelles et sportives, s’occupe des personnes âgées, du handicap, de l’aide sociale à l’enfance. Bref, votre quotidien et celui de vos proches !

Contact : agirensemblepourmontivilliers@gmail.com

Nous vous disons à bientôt,

Les élus de l’Opposition de gauche

Jérôme DUBOST (Parti Socialiste) – Martine LESAUVAGE (Société civile) – Pascal DUMESNIL (Parti Socialiste) – Nada AFIOUNI (Parti Socialiste) – Fabienne MALANDAIN (Europe Écologie Les Verts) – Nordine HASSINI (Parti Socialiste)



Powered by TROTTYZONE.